Le château est actuellement fermé au public sauf groupes sur réservation. Les travaux continuent. Réouverture 1 avril 2018.

Histoire connue du château

 

Les seigneurs de Parthenay-Larchevêque deviennent maîtres du lieu au cours du XIIème siècle.

En 1152, Aliénor d’Aquitaine épouse Henri Plantagenêt qui devient roi d’Angleterre en 1154, le Poitou passe aux mains du roi d’Angleterre.

Tour Saint Michel et Grosse Tour - Chateau Coudray Salbart

La forteresse du Coudray-Salbart, construite dans la première moitié du XIIIème siècle, fut au cœur des luttes entre les Capétiens de France et les Plantagenêt d’Angleterre.

Les seigneurs de Parthenay-Larchevêque, Hugues Ier et Guillaume V, reçoivent des subsides de Jean sans Terre en 1202-1203, de Henri III en 1227, et financent ainsi la construction de la forteresse.

En 1242, suite à la victoire de Louis IX à Taillebourg, le Poitou repasse aux mains du roi de France.

Le Coudray-Salbart perd de son importance stratégique d’autant que la forteresse est dépassée par les nouveaux moyens d’attaque.

 En 1415, Jean II de Parthenay, suite au conflit entre Armagnacs et Bourguignons, est déchu de ses droits et perd ses baronnies dont Coudray-Salbart, confiées au Duc de Guyenne puis au Comte de Richemont, Arthur de Bretagne.

 

En 1458, à la mort d’Arthur de Richemont, le Coudray-Salbart revient à Jean Dunois, Bâtard d’Orléans (compagnon de Jeanne d’Arc).

Le château est pratiquement abandonné. En 1776, il passe aux mains du Comte d’Artois (futur Charles X) qui le vend à l’abbé Dufay de la Taillée dont le descendant, le Marquis

Pierre du Dresnay de la Taillée, le cède en juin 2000 à la Communauté d’Agglomération de Niort pour le franc symbolique.

 

 

 

 Haut de page

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim